La Gazette de Rinou
PROMENADE A MONTFAUCON 

Le dimanche 25 mai 1919, la guerre est finie mais les familles Ferraton et Monier pleurent la perte de leurs deux fils morts tous deux de la grippe espagnole - François Monier avait 22 ans et il l'a contracté au front, Jean Louis Ferraton avait 17 ans, François est mort le 15 octobre 1918, Jean Louis le 8.

Les familles de ces deux jeunes gens unis dans la même mort à 8 jours d'intervalle, se connaissaient depuis longtemps. Elle firent leur deuil ensemble et on ne parlait pas encore de événement heureux qui se préparait : l'union Frédéric et Marguerite, nos grands parents. Même si les parents y pensaient en secret.

Mais en cette année 1919, il faut "se changer" les idées: Mme Monier (Neine) a perdu son mari en 1909 et son fils François. Il "lui reste" Pierre 23 ans, Marguerite 18 ans et Clotilde 15 ans. Chez les Ferraton, Marie Louise est partie en 1900 à âge de 5 ans, il ne reste que Frédéric. C'est Etienne Ferraton qui se charge d'organiser les sorties et d'animer la vie de ces deux clans durement éprouvés. Il possède un appareil photo (ce qui est encore rare à l'époque), il fait de nombreuses photos et suprême bonheur pour ses descendants, il écrit au dos les commentaires, les personnes présentes, etc .. Voici un exemple :

de haut en bas et de gauche à droite : Pierre Monier, Melle A. Bertholon, Fréderic, Neine, Marguerite Monier

Marie Ferraton, Clotilde Monier et Melle J. Bertholon. (photo prise par Etienne Ferraton)

Je possède une autre photo prise au même endroit par Pierre Monier. C'est au dos de cette dernière que sont indiqués les noms des personnes.

Hier, j'ai refais une partie du trajet et à défaut de retrouver nos aïeuls, je me suis longuement arrêté sur cette place de Monfaucon où le Couvent de Visitandines existe toujours (le toit a été refait et 2 cheminées ont disparues). La croix est toujours en place mais a été intégrée au monument aux morts (pas encore édifié en 1919).

Voilà le site 91 ans après :