La Gazette de Rinou

Qu’elle soit simple masure, ferme à la campagne, appartement citadin, ravissant manoir ou villa bourgeoise, la maison familiale reste, dans l’inconscient individuel, le lieu de toutes les quiétudes. Souvenirs d’enfance et d’adolescence, réunions de famille, retours de voyage ou de pension, les occasions d’associer ces lieux à des événements heureux sont innombrables.

Près de Massiac dans le Cantal, Jean Dauriolet est propriétaire de La Baraque, héritage de ses lointains ancêtres Gervais, Maîtres des Postes. Il considère qu’il a seulement la jouissance sa vie durant, de la maison de ses aïeux avec la charge de transmettre ce bien à ses enfants qui feront de même pour la génération suivante. La tâche n’est pas aisée. La maison a besoin de sérieuses réparations que Marthe, son épouse, architecte, va mener à bien.

Jean, gravement malade, voit arriver l’échéance fatale. Une dernière épreuve l’attend. L’autoroute que toute la région attend pour son désenclavement, doit traverser la propriété familiale et raser la maison de ses aïeux. Cette ultime bataille va le sublimer. Il ne peut accepter que le combat de toute une vie, le fruit du travail de plusieurs générations, soit balayé par une armada de pelleteuses et de bulldozers. Avec sa fidèle gouvernante Claudine et surtout le soutien sans faille d’Elise, sa fille adoptive, le propriétaire de La Baraque va se trouver au centre d’une bataille où tous les coups sont permis, où les amis d’hier deviennent vos ennemis. L’enjeu : sauver La Baraque tout en permettant à l’autoroute d’irriguer ce Pays de Haute-Auvergne qui a mis beaucoup d’espoir de développement dans la réalisation de cette infrastructure : le pot de terre contre le pot de fer !

Inspirée de la véritable histoire du Maître de Poste, Jean-Baptiste Resche et de l’arrivée de l’autoroute A75 dans le Pays de Massiac, ce roman se situe dans la lignée des deux ouvrages précédents d’Henry-Noël Ferraton, à savoir l’histoire des familles et la considération qu’il porte à la gent féminine.

Biographie de l’auteur :

Pour ce passionné de généalogie, les histoires et les anecdotes que recèlent la vie de nos ancêtres sont autant de sujets de romans.

Après la vie des femmes, les secrets de famille, l’auteur se plonge dans le thème de la maison de famille. Nos ancêtres Paysans se la transmettaient, de père en fils, avec leur nom comme une marque de leur ancrage dans le temps et dans le Pays où ils vivaient.

Aujourd’hui, cette valeur est bouleversée, d’une part par l’attraction des villes et les nécessaires mutations professionnelles. D’autre part, les charges importantes ou les successions imposent des ventes souvent déchirantes.

L’action de ce roman se situe dans la région de Massiac où l’auteur s’est installé pour des raisons professionnelles. Il a souhaité rendre hommage à ce pays et à ses habitants qui l’ont adopté et où il a construit… sa maison de famille !